Accueil > L’infirmerie... > Archives > Grande braderie sur les heures sup des infirmières !!

Grande braderie sur les heures sup des infirmières !!

mercredi 23 janvier 2008, par soph ki peu

Et oui ! C’est la période des soldes ! Alors pourquoi ne pas en profiter pour brader notre travail ??!!..

Je m’explique, hier, 22 janvier, Notre Morue nationale, du moins Yann Bubien, Conseiller Social de la Sinistre Roselyne (elle n’allait tout de même pas se rabaisser en recevant les infirmières !). Yann, donc, s’est entrenu avec 8 syndicats représentatifs de la profession au sujet du paiement de nos heures sup et de nos rachat de RTT...

Résultats :
"Yann Bubien, Conseiller Social de la Ministre, propose ainsi de payer les heures sup. sur la base d’un forfait de 11 euros brut.« Même si vous souhaitons un paiement calculé en fonction de l’indice de l’agent, on peut toujours discuter d’un montant en euros, mais il y a un principe de fond : nous ne pouvons pas admettre qu’à l’hôpital une heure sup. soit moins payée qu’une heure normale, alors qu’elle est majorée de 25 % dans le privé » s’indigne Thierry Amouroux (président du SNPI-CFE-CGC).

En effet, le montant brut d’une heure d’IDE est de 13 euros (soit moins 15 %) et celle d’un cadre infirmier de 16 euros (11 euros c’est donc moins 30 % !). Pour le coup, c’est travailler plus pour gagner moins ! Nous souhaiterions que notre Ministre applique les directives présidentielles !

De même, pour la rémunération des jours mis dans un Compte Epargne Temps (CET), Yann Bubien nous a indiqué qu’ils seraient payés 80 euros en catégorie B (infirmière) et 125 euros en catégorie A (cadre de santé), dans la limite de 50 % des jours déposés par l’agent sur son CET.

Là encore, s’il est normal que la rémunération d’une journée de travail tienne compte du niveau d’études et de responsabilités, comment comprendre qu’un médecin soit payé 300 euros par jour de RTT (selon l’accord du 15 janvier dernier), et une infirmière seulement 80 ? Notre niveau de reconnaissance est-il si faible ? Ce n’est pas une profession que l’on exerce pour l’argent, mais ce n’est pas du bénévolat non plus !

En multipliant le montant brut d’une heure d’IDE (13 euros) par 7 heures, on obtient déjà 91 euros. Pour le Ministère, les soldes sont également ouvertes pour les CET des infirmières !

Au-delà de l’aspect financier, il y a un problème de fond sur la « valeur » d’une journée de travail, et le niveau de non-reconnaissance de la profession infirmière."

Je ne sais même pas si c’est la peine de rajouter quelque chose.. Nous prennent vraiment trop pour des merdes !! Et je ne vous parle même pas des aides-soignants qui sont ignorés.. Quand aux ASH (Agent d’entretien également auprès des patients) c’est à peine si on se souvient qu’ils existent !

Dégoutée je suis.. Mais déterminée je reste !

Messages

  • Je suis dépitée...
    J’vais p’etre aller vendre des patates sur le marché moâ !
    Pas d’heures supp, quand j aurai vendu mes 100kg de patates, je rentre chez moi et j ai la conscience tranquille...

  • je vais allé me perdre dans l’ardeche profonde avec des chevres, y a des gens qui veulent me suivre ?

  • Oui pourquoi pas.. les chèvres.. la nature.. Le doux climat de l’Ardèche..

    D’autant que le résultat de la rencontre d’hier mardi 29 janvier est du même acabi que celui du 22 janvier.. Les syndicats ont simplement obtenu l’heure sup à 13 euros au lieu de 11 !!! tu parles d’une avancée !!
    Tarif unique pour tous, sans prise en compte de la qualification ou de l’ancienneté.. egalité peut être.. Equité surement pas !!

    Voici le communiqué du SNPI à ce sujet..
    Au final libre à vous de vous faire exploiter !!

    "
    Heures Supplémentaires soldées à l’hôpital !
    Les négociations sur la rémunération des heures sup. et des CET dans la Fonction Publique Hospitalière se sont terminées cette nuit. Objectivement, le texte est « moins pire » : "le projet du 22 janvier était une insulte à la profession infirmière, celui-ci est simplement limite sur le CET, mais inique et incohérent pour le paiement des heures sup." selon Thierry AMOUROUX, le Président du SNPI CFE-CGC.

    Les syndicats ont huit jours pour « consulter leur base »
    afin de décider s’ils signent ou non.

    Ce protocole comporte deux volets :

    1) L’indemnisation des jours épargnés dans un CET

    « Chaque agent pourra opter librement pour l’indemnisation et/ou la récupération des jours restant dûs en temps. S’agissant de l’indemnisation, chaque jour sera indemnisé sur la base d’un forfait de 65 euros brut (catégorie C), 80 euros brut (catégorie B) et 125 euros brut (catégorie A) dans la limite de 50 % des jours épargnés par l’agent sur son CET. » En clair, si vous avez 30 jours sur votre CET, vous pouvez vous en faire payer au plus 15.

    Le montant est il correct ?
    -  Pour la catégorie B, 80 euros correspondent au coût horaire jusqu’à l’IDE de classe normale 4ème échelon. Au-delà, vous acceptez d’être sous-payée !
    - Pour la catégorie A, 125 euros correspondent au coût horaire jusqu’au cadre infirmier 7ème échelon, et au cadre supérieur infirmier 3ème échelon. Au-delà, vous acceptez d’être sous-payée !


    2) Les heures supplémentaires restant dues au 31 décembre 2007

    « L’indemnisation des 14 premières heures est valorisée sur la base de l’indice majoré détenu par l’agent au 31.12.07, dans les conditions prévues à l’article 7 du décret 2002-598 du 25.04.02 modifié. L’indemnisation du solde des heures dues est valorisé sur la base d’un forfait de 13 euros brut. »

    Quelles sont les heures concernées ? Toute journée figurant sur votre carte de situation, qui n’a pas pu être prise en 2007, et qui n’a pas été portée sur un CET.

    Le montant est il correct ?

    Pour les 14 premières heures, c’est l’application de la réglementation, c’est-à-dire l’indice de l’agent, avec une majoration de 7 %. Nous demandions une majoration de 25 %, comme dans le privé depuis longtemps, et conformément à la loi TEPA entrée en vigueur au 1er octobre 2007.

    Pour le solde, il y a deux problèmes de fond :
    - pour beaucoup d’agents, cela revient à se faire payer moins cher les heures sup. que les heures normales !
    - un montant unique entraîne une inégalité de traitement !

    Dans un même service hospitalier, vous aurez ainsi :
    - une aide soignante au 2ème échelon (indice 285) a un coût horaire de 8.41 euros, soit une majoration de 54 %
    - une IDE au 5ème échelon de la classe sup (indice 515) a un coût horaire de 15.19 euros, soit une baisse de 15 %
    - une IADE au 5ème échelon de la classe sup (indice 544) a un coût horaire de 16.04 euros, soit une baisse de 19 %
    - un cadre supérieur infirmier au 4ème échelon (indice 581) a un coût horaire de 17.14 euros, soit une baisse de 25 %

    Pour le CET comme pour les heures sup., vous avez jusqu’au 30 juin 2008 pour exprimer votre choix (comptez plusieurs semaines avant la parution des textes réglementaires et l’arrivée des fonds dans votre établissement).

    Au total :
    - pour une IDE de classe normale, du 2 et 3ème échelon, vous obtenez une bonne indemnité (majoration de 25 %)
    - pour une IDE de classe normale, du 4 au 6ème échelon, vous rejoignez votre coût horaire normal (légèrement majoré)
    -  par contre, toutes les IDE de classe sup, les infirmières spécialisées et les cadres infirmiers sont perdants : travailler plus pour gagner moins !

    Comment le Gouvernement peut-il déclarer vouloir ouvrir en février 2008 des négociations sur la reconnaissance univertaire des soignants, et le mois précédent trouver logique de sous payer ces mêmes soignants ? Alors que du fait des départs à la retraite, nous allons vers une aggravation rapide de la pénurie infirmière, le message envoyé vers les soignants est incompréhensible.

    Il est incohérent de payer à un même agent une partie selon l’indice, et le reste au forfait !
    "

    Ouais.. Ben c’est pas gagné la reconnaissance !!
    Aux seringues infirmières !!

    Où alors une tite signature pour l’appel à une démission collective des infirmiers français !!

  • je sors vomir et voir si je trouve une ferme a retaper !!!!!
    je suis pas encore salarié mais ca donne pas envie de le devenir dans cette profession

  • Ben ça y est.. Ils l’ont fait ! La CFDT, FO et UNSA ont signé ce protocole d’accord..

    Moi z’aussi je sors vomir !!

    On solde !

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?