Accueil > L’infirmerie... > Archives > Sarko à l’hosto...

Sarko à l’hosto...

jeudi 18 octobre 2007, par soph ki peu

sarkozy infirmiere
Hélas non ! Je n’ai pas le plaisir de vous annoncer l’hospitalisation de notre Nico national, ô pourtant combien éprouvé par son divorce... (Libérez Cécilia !.. Encore un coup des Iraniens ça..)
Non, Je vous rassure Nico va bien, il en train de se gaver de morue avec ses clones européens se félicitant d’avoir résolu la crise européenne en nous enfilant bien profond un traité européen que nous avions pourtant refusé en mai 2005..
Notre cher non-ami est allé mardi dernier 16 octobre partager un ortolan un met de roi dont raffole Alain chez son faux-ami Juppé. (Si si j’ai vu un reportage sur Arte, trés sérieux où Juppé nous donne une leçon de savoir vivre ; nous expliquant que dans la bonne société on se cache sous sa serviette de table pour savourer son ortolan, ouais, parce que sinon ça fait crade et vulgaire.. Par contre il déteste la tête de veau..

Donc, comme ils savaient pas quoi faire ils sont allé s’faire un tour à l’hosto, en plus ça tombe bien, les internes (futurs médecins, futurs chirurgiens ; chirurgiens "élites" de la nation plus souvent proches de l’UMP que de la LCR..) sont en gréve !

Bon comme il est fort Sarko il a fait un super discours de 10 pages..
Pour les courageux l’intégral est joint, je vous rassure c’est écrit gros ! Et vu que c’est du Sarko démago niveau niveau BAC-3 ça se lit tout seul.
Mais bon je vais vous faire un petit résumé y’a des trucs sympas et on retrouve même le fameux "travailler plus pour gagner plus".. Sacré sarko ! On ne change pas un slogan qui marche ! "Quand y’en a marre y’a malabar !"

Sur 3 pages il vente les mérites de l’hôpital et de son personnel ;"son dévouement, son professionnalisme". Ensuite il nous dresse un petit constat des problèmes de l’hôpital... Mais c’est pas de sa faute, lui ça ne fait que 5 mois qu’il est là.. pauv’ chou et dire qu’en plus sa femme est partie (Reviens Cécilia ! Nico il est trop malheureux !)

Bref, après la pommade on passe aux défis de l’hôpital.. Et sachez que seule une révolution des mentalités permettra à l’hôpital d’être au top du top ; efficace, moderne, ultra technique, attractif, économique.. Voyez le truc quoi.. Ha ! Efficience quand tu nous tiens !

Et devinez quoi cette révolution des mentalités devra passer par une révolution.. du financement (2 pages quand même !) ! Et oui bientôt la tarification à l’acte à tous les étages.. Même pour la psy et le moyen séjour.. Et comme le dit Nico ; Roselyne ! On compte sur toi !!

Cette révolution sera aussi managériale.. En gros des contrats sur mesure entre établissement et praticien (un praticien = docteur = chirurgien = décideur exclusif du management des petites gens comme moi). Il faut aussi motiver l’ensemble du personnel en le récompensant en fonction de la difficulté du travail, il faut les intéresser, les récompenser et la vient un petit passage que je me vois dans l’obligation de vous citer : "Une part variable a été mise en place cette année
pour les chirurgiens. C’est un début encourageant, qu’il faut étendre en 2008. L’intéressement doit se développer dans un cadre contractuel qui reconnaît à chacun de l’autonomie et de la délégation de responsabilités.
" Charité bien ordonnée..
Au passage on pourra noter que le salaire au mérite pointe son nez.. Aïe.. Le salaire "à la tête du client".. Va falloir rentrer dans le moule et fermer sa gueule..
Au fait ! Sarko veut ouvrir le recrutement des directeurs d’hôpital aux médecins/chirurgiens, au cadres des autres fonctions publiques.. mais aussi aux managers du privé.. Et les services logistiques seront privatisés..

Enfin, il faut libérer le travail.. "Que ceux qui veulent travailler plus.. "
Ou..Et là surprise ! Sarko nous propose une variante.. Tenez-vous bien : convertir ses heures sup non payées en cotisation pour financer nos retraites complémentaires !!! Si SI !! Il l’a dit !! Faire des heures sup pour payer notre retraite ! Et si tu créves avant...C’est pour ta gueule !!... Au moins comme ça ils sont sur de ne pas nous les payer nos heures sup.. d’ici à ce qu’on soit à la retraite !

Et pour finir.. Un moment nous est consacré à nous autres infirmières.. Si ! Sarko y parle de nous..
C’est beau, émouvant même..
Il veut notre revalorisation niveau licence ! C’est normal qu’il dit ! Mais.. Et oui y’a un mais ! tu crois quoi ?!!
Alors, je cite : "Je suis pour une revalorisation de la condition infirmière. Il faut faire entrer progressivement les professions de santé dans le système LMD. Cette revalorisation doit avoir des contreparties sur l’âge de la retraite et sur la question du temps de travail. Cette revalorisation doit être étalée dans le temps et ne pourra pas concerner tout le monde tout de suite. " Halalala... (Cécilia revient ! les infirmières françaises ont trop besoin de toi !!..)

Et bien.. On est pas verni avec tout ça..
Et sinon t’as fait quoi toi aujourd’hui ? Moi je suis allée manifester avec mes camarades solidaires.. Et rien de tel qu’une manif de presque bon matin pour se sentir bien !
Bon ! j’ai faim.. C’est prêt chéri-chéri ?

discours sarko bordeaux

NB : Vous noterez que je différencie le médecin du chirurgien.. Bien souvent la mentalité des uns et des autres varient selon leur spécialité. Sans vouloir trop généraliser mais, et ce avec qui que ce soit, les chirurgiens sont, il faut malheureusement le reconnaitre, des êtres axés sur la réparation mécanique de leur patient et en omettent la dimension spirituelle de l’être humain. Les médecins font généralement preuve de bien plus d’humanité (et encore ça dépend de leur spécialité..).

Au passage.. camarades internes ! que la force soit avec vous !
Et vous camarades médecins "étrangers", peut-être la fin de votre esclavagisme ? Mais avant d’être reconnu en tant que vrai docteur digne de Sa Majesté la France.. Il faudra passer par l’écouvillon.. hop ! hop ! hop ! un petit fichage génétique ??

Messages

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?